On n’est que de la viande

14441019_10208823251012702_5035516043996545069_n

 

Attablé en face de Stella Corfou à Frites frites, Antoine Leroy s’aperçut qu’elle était souverainement belle. Devant le stand, la violence de son émoi l’empêchait d’en saisir la raison.
– C’est pas du veau, c’est de la dinde, mince alors! cria son invitée à l’adresse de la serveuse désemparée:
– Je ne suis qu’une employée, moi madame
Stella expliqua à son vis-à-vis:
– On n’est que de la viande, il faut de la viande pour nourrir la viande.
– Vous êtes aussi une plante rare.
– Déconnez pas.
Elle rejeta en arrière sa chevelure qui se déploya par-dessus le dossier de sa chaise et le recouvrit, comme autrefois le caparaçon pour un cheval, dans une cérémonie.

 

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “On n’est que de la viande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s