Étrangère

Cq70znOWEAAVShK

 

– Où es-tu?

– Sur une terre inconnue. Genoux tremblants j’avance. Les yeux pleins de visages qui n’arrivent pas à devenir mon passé. Mes mains encore douces mais mordues par le doute me rappellent que je ne suis pas faite de pierre.

– Quel est-ton nom?

– Étrangère. Mes lèvres saignantes disent que c’est la patience qui est l’amour mais non pas la passion. Le temps de me souvenir des promesses, et je suis déjà en train de sauter dans le vide du réel.

– Où vas-tu?

– Dans le cœur du brouillard pour y voir plus clair. Dans le centre de la pluie pour m’y défaire des sourires forcés. Dans le fond des gestes vrais pour oublier des mots fades.

– As-tu peur?

– Oui.

– As-tu la foi?

– Oui.

– Va.

 

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Étrangère

  1. Photo de Ksénia Lukyanova prise par son éditrice
    Texte: un extrait des Héros périmés, court recueil de poésies de Ksénia Lukyanova paru ou à paraitre aux éditions Rue des Promenades. Des textes concis qui parlent d’amours, de la fin de l’amour et du recommencement de celui-ci. De courts textes poignants, simples et qui marquent. Le sang et l’amour.

    J'aime

  2. « Les Héros périmés » est sorti en librairie le 25 août. En réalité, la photo de couverture est d’Andrey Natotsinsky. La couverture est de Julien Couty.
    Merci Julien Delorme de donner ainsi de la visibilité au recueil. Et merci à vous tous qui prenez le temps de découvrir et qui relayez.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s