Les divagations sont le refuge de l’âme

« A Agios Nicolaos il semble que vive un vieux marin qui dit la vérité, il vient avec le vent d’ouest, quand les flots sombres se rident, il a l’odeur légèrement amère des eaux profondes et est entouré par un troupeau de phoques. On ne connait pas ses parents. La mer est un miel bleu après toute la poussière du voyage, et c’est agréable de se faire essuyer le sel sur la peau, de retourner dans l’eau, sous les rochers creusés par les tempêtes, de regarder dans les trous, de retirer son masque pour sentir l’eau dans ses yeux. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Les divagations sont le refuge de l’âme

  1. Texte: Gastone Novelli, extrait de « Voyage en Grèce, traduit de l’italien par Thierry Gilliboeuf et publié aux éditions Trente-trois morceaux, que l’on découvre avec grand plaisir. Beau livre, beau texte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s