Instantanéité et uniformité

008

 »  Comme beaucoup de professions, le journalisme est désormais dominé par l’électronique. L’ordinateur, le modem, la vitesse, ont un rôle prépondérant ; les images télévisées sont transmises par satellite avec une vitesse et une exactitude telles qu’elles ont établi de nouveaux modèles, et que la presse écrite, au lieu de miser sur la réflexion personnelle, ne fait que poursuivre et qu’imiter l’immédiateté, et donc la superficialité de la télévision.
Pendant le massacre de tien An Men, CNN émettait en direct depuis la place, dans le centre de Pékin, et beaucoup de collègues préféraient rester devant la télévision de leur chambre d’hôtel plutôt que d’aller voir par eux mêmes ce qui se passait à quelques centaines de mètres. C’était la façon la plus rapide de se tenir au courant et de suivre les événements. De plus, à des milliers de kilomètres de là, leurs directeurs et autres rédacteurs en chef voyaient sur leurs télévisions les mêmes images, qui devenaient la vérité; la seule vérité. Inutile d’aller en chercher une autre. »

 

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Instantanéité et uniformité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s