Une farce absurde

Articles-a-trip-to-the-sino-japanese-war-doesnt-sound-too-romantic-does-it

« Allongée sous a moustiquaire, j’ai songé que les Blancs étaient des crétins: l’Afrique n’a rien, et n’aura jamais rien à voir avec nous. J’ai pensé aussi aux politiciens: la nation Camerounaise est représentée aux Nations-Unies, à New-York, par un gentleman noir en costume européen. L’Africain qui s’exprime, en français, au nom des païens nus et des chefs barbares a appris toutes les ficelles de ses collègues européens, et ne sera jamais qu’une copie noire des autres gentlemen réunis dans ce palais de verre sur les rives de l’East River. Les politiciens africains, en dehors de l’Afrique, représentent certainement encore moins leur peuple que les politiciens en général ne le font – ou alors ils représentent ce que pourrait être leur peuple dans un siècle.
Tout ceci n’est qu’une farce absurde. Nous sommes des idiots: nous croyons aux mots, et non à la réalité que les mots sont sensés décrire. La politique – la gestion des affaires des hommes par des incompétents – est un sujet auquel se livrent, entre eux, une caste de professionnels. Qu’a-t-elle à voir avec la vie réelle, quotidienne, telle que les vrais hommes la vivent? »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Une farce absurde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s