Le jeu est une chose sérieuse

ESA_Rosetta_NavCam_20150203_Mosaic-2

« Tout cela était comme le jeu ; un jeu quand on est enfant représente aussi une excellente formation pour devenir adulte. Le jeu est une chose sérieuse »

*

« De haute taille, dégingandé et maladroit comme un adolescent malgré ses deux cents ans, Gestra avait l’impression d’être resté toute sa vie en dehors de tout. Il avait essayé les transformations physiques (avec, pour résultat, une belle apparence pendant quelques temps), il avait essayé de devenir femme (une très jolie femme, lui avait-on dit plusieurs fois), il avait également tenté de s’éloigner de l’endroit où il avait grandi (en parcourant la moitié de la galaxie pour aller dans une Orbitale radicalement différente mais en tous points aussi agréable). Il avait essayé de vivre dans le rêve (prince triton dans un vaisseau spatial empli d’eau, il devait combattre un esprit mécanique collectif et malfaisant tout en courtisant, d’après le scénario, une princesse guerrière appartenant à un autre clan). Mais tout ce qu’il avait entrepris lui avait toujours causé un grand sentiment de gêne: avoir belle apparence lui était plus angoissant qu’être difforme et dégingandé, car son corps lui pesait comme un mensonge permanent ; c’était la même chose quand il était femme, en plus de l’embarras que cela lui causait, comme s’il avait kidnappé, de l’intérieur, le corps de quelqu’un d’autre ; changer d’endroit le terrifiait à l’idée qu’il fallait qu’il explique aux autres pourquoi il avait éprouvé le besoin de partir de chez lui ; et vivre jour et nuit dans un rêve à scénario lui semblait mauvais ; il avait ressenti un sentiment d’horreur à l’idée de s’immerger dans ce monde virtuel aussi complètement que son triton dans son monde aquatique, craignant de perdre le peu de prise qu’il avait, dans ses meilleurs moments, sur la réalité, et vivant le scénario avec le sentiment insidieux qu’il n’était qu’un poisson rouge dans l’aquarium de quelqu’un d’autre et qu’il ne pouvait que nager en cercles dans les ruines enjolivées de son château submergé. Finalement, à sa grande mortification, la princesse avait rejoint le camp de la ruche mécanique. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Le jeu est une chose sérieuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s