Contamination architecturale du regard

jordicolomer_04

« Ce que tu comprends d’un regard à cette minute, assis sur la plate-forme avant du tramway, c’est la matérialité irréelle, fantasmatique des constructions urbaines. Leur distinction trompeuse, leur stabilité hypnotique.
Ainsi chaque jour, ce que tu vois modèle un peu plus ce que tu penses, métallise ta pensée, droite comme ces bâtisses, anonyme, prototypée comme ces voitures. Un quadrillage quotidien dont tu as appris à t’échapper en regardant devant toi sans rien regarder. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Contamination architecturale du regard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s