Ceci n’est que de la littérature

zhivagoe

« Les romans se déroulent dans le temps et dans l’espace, dans la tête des personnages, dans l’air que ceux-ci respirent et dans les mots qui sortent de leurs tripes. »

*

« Un écrivain de mes amis, avant de devenir écrivain ou quoi que ce soit, avait vu deux cent fois Le Docteur Jivago. Il ne connaissait pas le roman de Boris Pasternak. Un jour, il est allé en Russie et une fois arrivé, il s’est mis à chercher la maison de l’écrivain, celle-là même qui apparaissait dans le film de David Lean, avec son piano, ses partitions, et cette froidure des steppes qui semblait d’une blancheur incandescente sur les images glacées du film. Près de l’endroit où, imaginait-il, devait se trouver la maison où Jivago écrivit les poèmes à Lara, il interrogea un homme qui lui dit en le regardant comme un oiseau rare : « La maison que vous cherchez se trouve en Espagne, dans un village près de Madrid qui s’appelle Torrelodonnes ». Il se trouve que c’est dans ce village que le film avait été tourné, à quelques mètres, quelques mètres à peine de l’endroit où vivait mon ami. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Ceci n’est que de la littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s