Deux méthodes pour se débarrasser des fâcheux

michaux

« J’ai aussi ma fronde à Hommes. On peut les lancer loin, très loin. Il faut savoir les prendre.
Cependant on les lance difficilement assez loin. Pour dire vrai on ne les lance jamais assez loin. Ils vous reviennent des quarante ans après parfois, quand on se croyait enfin tranquille tandis que c’est eux qui le sont, revenant du pas égal de celui qui ne se presse pas, qui se serait trouvé là encore il y a cinq minutes et pour revenir aussitôt après. »

*

« En fronde les uns, à la broche les autres… et c’est si naturel. Difficile de garder sa chaise. Les invités mangent. Il y a de la place à faire. Des nouveaux arrivent. Où mettre les précédents. Ou les mettre? On les met à la broche.
Refoulés de chaise en chaise, de place en place, ils se retrouvent devant la cheminée. On les y pousse et hop! à la broche!
Le naturel ne manque pas ici. Il n’y a rien à redire du côté naturel.
C’est pourquoi personne ne résiste. Happés avec douceur, mais happés irrésistiblement, ils glissent vers la chaude ouverture. L’idée de résistance ne s’offre pas véritablement à eux. Ils se laissent faire, saisis par l’évidence. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Deux méthodes pour se débarrasser des fâcheux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s