Pérégrinations érémitiques

tryggve53-54

« Plus que mes jours, j’aimais mes nuits. Tous mes sens y étaient présents, quelquefois même plus affûtés. L’agaçante notion du temps se dissipait et ne revenait, douloureuse, qu’au réveil. Je visitais d’étranges contrées, survolais de hautes montagnes, rencontrais toutes sortes d’animaux et au matin j’interprétais ces images et leurs mystères d’une façon arrangeante ; inutile de se tourmenter. Je me couchais de plus en plus tôt, au premier signe de fatigue, et je siestais jusqu’à trois fois par jour. Tout était prétexte à dormir et à rêver et pour cela mon fauteuil était remarquable ; entre ses bras je m’endormais d’un battement de cils. »

*

« J’ouvre les yeux, pris de panique. La maison avait tremblé. Un grondement avait résonné dans tout mon corps et mon cœur tambourinait contre ma poitrine. Je pense à une catastrophe. Foudre? Tremblement de terre? Fin du monde? Les plus sinistres dénouements me viennent à l’esprit ; un instant, j’envisage la mort. Je regarde autour de moi. Mon tableau de chasse et mon miroir sont de travers et l’eau de ma tasse, sur ma table de nuit, s’agite de vaguelettes.
Alors, le grondement recommence. Je me penche par la fenêtre, seulement je ne vois rien, tellement il fait noir. La pluie tombe toujours avec une triste régularité, une lune fragile filtre derrière un nuage. Et peu à peu mes yeux s’habituent à l’obscurité puis là, presque sous moi, j’entends le son sec d’un sabot. Confondu parmi les branches, je devine la ramure d’un élan. Il allonge le cou, enfle ses naseaux et, plongeant ses yeux dans les miens, pousse un brâme à fendre un chêne »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Pérégrinations érémitiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s