De l’art de tout gâcher

44472-4550114-brendonwater

« L’ENFANCE, c’est ce que salope l’enfant. Pourquoi on la refoule. Confiant au chaudron rien moins qu’alchimique de l’inconscient le soin de concocter un bouillon de onze heures, sans date de péremption, qui confère une cervelle ébrieuse et, à en croire la poussière, qui exempte de tout. L’enfant de l’enfance, c’est une mère qui presque chaque jour en trottinant volait dans les magasins et les marchés tout ce que pouvait contenir un grand cabas en skaï ensellé comme l’échine d’un âne, c’est un cheveu gominé dont sont friandes les mouches alpestres, c’est un interminable mois. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “De l’art de tout gâcher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s