Petit précis de littérature cannibale #1

« Le dimanche suivant l’Assomption, Marguerite Crespiaget, l’épouse du maître orfèvre, mit au monde son sixième enfant. Après cinq filles et plusieurs pèlerinages à la Vierge noire de Rocamadour et au Saint Prépuce de Roumégoux, c’était enfin un garçon.

Radieux, maître Crespiaget le prénomma Désiré, puis le fit baptiser en grande pompe dans l’église Saint-Laurent. L’enfant fut ensuite confié à la femme du cocher Mazard, une maman-tétons de bonne réputation qui vivait près de la rivière, dans la ville basse.

Le dimanche suivant, à l’heure de la grand-messe, le cuisinier Pierre Galine s’introduisit chez la femme Mazard et l’étrangla. Après avoir dissimulé son corps dans le séchoir à châtaignes, il s’empara du petit Désiré et le saigna proprement au-dessus de l’évier de pierre. Puis il lui trancha la tête, glissa les morceaux dans un sac et rentra dans sa cuisine hacher les chairs. Il en fit de la farce pour ses pommes d’amour… qu’il eut soin de ne pas trop épicer.

Réunie comme chaque dimanche au grand complet, la famille Crespiaget se régala. Quand le plat fut vide, on en réclama d’autres. Galine leur servit alors la tête du petit Désiré disposée artistiquement sur un lit de feuilles de laitue, les oreilles et les narines ornementées de touffes de persil, les yeux maintenus ouvert par des cure-dents.

Déclarant d’une voix douce que pour récupérer les restes de l’enfant ils devraient utiliser soit un révulsif, soit un laxatif, Pierre Galine s’enfuit, lançant avant de disparaître dans l’escalier :

– La vengeance est un plat qui se mange chaud !

Il débouchait dans la rue lorsqu’il entendit les cris stridents de Marguerite Crespiaget qui venait de comprendre. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “Petit précis de littérature cannibale #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s