contre les bêtes

SoutineSideOfBeef

« Civilisés, mes frères, l’istoire de notre civilisation est l’istoire de la lente et profitable transformation du sauvage en domestique, du nuisible en utile, du libre en comestible, de l’inutile en mangeable, tannable, tondable, attelable, égorgeable, écorchable, dégorgeable, désossable, dépeçable, écartelable, taillable en quarts, équarissable, saignable, pas de quartier!, tranchable, étripable, tronchable, boyautable, boudinable, andouillettable, tripaillable, lardable, viandoxable, charcutaillable, écervelable, pâté-d’têtable, pantagruélable, chaircuitable, énucléable, désoneilable, médaillonable, médaillable, labélisable, traçabilisable, primable, opprimable, omnicompressable, cordable, écornable, tressable, tibiable, manche-de-coutelable, flûtable, trompettable, filable, mettable en tous gréments ou tablatures, abat-jourable, tambourable, fond-de-kayakable, total-vêturable, fourrable – et fourrable -, fourrageable, fromagérable, formidoforniquable, sodomodisable en diable, absolu corvéable-esclavable.
Umains : pareil
Elements d’aliments. De la chair à soumission. »

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “contre les bêtes

  1. Image: Chaïm Soutine: Boeuf écorché. On le trouve au Minneapolis Institute of Arts.
    Texte issu de « Contre les bêtes », de Jacques Rebotier, publié à La Ville brûle en 2012 après une première édition au plomb chez Harpo& en 2004.
    On trouvera, sur l’un des rabats de la couverture, un chouette mouton qui montre les dents.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s